A PROPOS

Image de luca dorata

DIAGNOSTIC

- 500 viols d’enfants par jour en France.

- 96% des victimes assurent que le viol a eu et continue d’avoir des conséquences sur leur santé mentale.

- 90% des viols sont intrafamiliaux.

Face à ces problèmes familiaux, beaucoup de jeunes se retrouvent embarqués dans un cadre de protection à l’enfance incomplet et douloureux, et beaucoup d’entre eux sortent majeurs et fatigués de cette expérience. Beaucoup d’entre eux perdent l’espoir et se retrouvent à la rue.

Face à cette situation les organismes et les structures d’aide perdent en crédibilité et en confiance vis-à-vis de ces jeunes.Ces jeunes sont en besoin d’aide face aux conséquences très graves de ces violences familiales , qui ne sont pas que sexuelles. On retrouve aussi des cas de maltraitances très graves et mal gérées par un système insuffisant et débordé.

OBJECTIFS

Accueillir des jeunes de plus de 18 ans victimes de violences familiales et laissés pour compte , dans une structure gérée par deux jeunes désignés par le conseil d’administration de BCM. Les accompagner dans leur reconstruction et dans leur réinsertion , grâce à une équipe back office de professionnels formés sur le sujet et aptes à une écoute.

Une première structure d’accueil est en cours de réalisation à Plourins les Morlaix et l’intention est bien sûr d’en ouvrir d’autres.

CIBLES

Les jeunes à la rue de plus de 18 ans.

Les familles en demande d’aide ayant subi dans le passé ces violences.

 

Les victimes de violences sexuelles.

 

Le grand public en demande d’informations et de démarches caritatives.

Logo Breizh Cap Meilleur